• louveciennesreunie

Shérif, fais moi peur!

Enfin une bonne nouvelle pleine de gaieté: le maire vient d’inaugurer une nouvelle rubrique dans le Louv’info: la Rubrique Humoristique !


C’est vrai que l’humour guérit de tout: les doutes, les peines, les erreurs, tout sauf les fautes graves.

Après plusieurs messages anxiogènes à l’envie, signés par Victor DA PONTE et Mehdi EL GARGATI, qui nous promettent des lendemains noirs et désenchantés, c’est au tour du maire de nous présenter à la fois ses excuses et sa prochaine candidature à son propre renouvellement.


Tout cela ne manque pas de sel. Car après avoir rappelé à plusieurs reprises et en public qu’il ne briguerait pas un troisième mandat, avoir déclaré en public sa volonté de se présenter aux élections législatives, avoir déclaré sa volonté de transparence et de concertation, nous voilà en face des réalités: l’humour du maire a atteint son apogée.

Utiliser la pandémie pour justifier son inaction ne fait rire personne.


Dans son laïus publié dans le Louv’info, journal de propagande à défaut d’être un bulletin d’information, le maire nous déclare son incapacité à maîtriser 12 conseillers municipaux qu’il a lui-même choisis. Il regrette ses choix. Je le rassure, nous aussi regrettons d’avoir suivi un homme guidé par des influences néfastes à défaut d’avoir une politique personnelle claire et déterminée.

L’humour suprême est d’avoir su cristalliser l’ensemble des oppositions, donc la nouvelle majorité, contre sa gouvernance dévoyée.


Notre maire a peur ! Il a peur de lui-même et de ses idées. Raisons pour lesquelles il n’en a pas… Il a confié cela à son entourage, ce qui lui donne la possibilité d’être le contempteur de ses propres troupes…

"Il a peur du passé, du présent, du futur, du passé simple, du plus-que-parfait, du subjonctif", comme aimait à le dire Georges WOLINSKY.


D’après Pierre-François VIARD, en n’approuvant pas son projet de budget, nous prenons en otage la ville de Louveciennes. Les mots ont un sens: les preneurs d’otages sont des terroristes. Nous sommes donc des terroristes, des séditieux, pas seulement nous, membres de Louveciennes Réunie, mais toutes les oppositions. En bref, tous ceux qui n’approuvent pas les propositions du maire sont des terroristes.

La démocratie se mérite. Elle a ses revers qu’il faut accepter, une opposition politique n’est pas un signe de défiance, c’est le signe d’une vitalité démocratique qui favorise la diversité des opinions. Manifestement ce n’est pas seulement d’humour que vous manquez, Monsieur le maire, c’est de discernement .


Vive l’Humour!


Posts récents

Voir tout