• louveciennesreunie

Intervention de Florence ESNAULT au Conseil Municipal du 30 mars 2021

Au vu du résultat du conseil de ce soir, je pense qu’il n’y a de victoire pour personne. En réalité ce n’est qu’une défaite collective.

Nous faisions partie d’une même équipe enthousiaste et déterminée. Monsieur le maire, pourquoi avoir sacrifié à l’ambition personnelle de quelques-uns, élus ou non, un collectif prêt à s’investir corps et âme dans un programme que nous défendions?

Pourquoi avoir préféré gouverner par autorité quitte à vous séparer d’éléments importants qui portaient la contradiction, dans la précipitation, sans explication sinon la disparition de la confiance!

Ceux qui ont compris que seule leur obéissance serait tolérée en ont tiré les conclusions immédiates; 2 de vos co-listiers ont choisi de démissionner.

Vous avez perdu de vue l’essentiel: l’équipe.

Vous avez oublié ce qui faisait notre force: l’équipe.

Ce qui nous différenciait des gouvernances précédentes: l’équipe.

12 personnes ont quitté l’équipe en moins d’un an.

12 personnes qui ont refusé l’obéissance aveugle.

12 personnes prêtes à adhérer mais non à se soumettre.

Vous avez confondu deux termes: Obéissance et Adhésion.

L’adhésion, résultante d’un processus démocratique très simple d’explication, de démonstration, jusqu’à compréhension et acceptation de la proposition.

Cela n’exclut ni n’interdit la disparité des points de vue qui nous enrichissent.

Si vous voulez que les personnes adhèrent à vos idées, il faut bien plus que de l’autorité, il faut, et nous avions tout cela auparavant, du partage, de l’écoute, du respect. Vous n’avez pas voulu les mettre en œuvre. Tout aurait pu changer si vous aviez accepté de voir les signaux d’alerte.

Sur cette lancée, vous avez délégué la quasi-totalité des décisions à vos conseillers de l’ombre, élus et non élus, prompts à éliminer les gêneurs et les importuns, vous menaçant même de leur propre démission pour que leur requête soit retenue. Bel exemple!

Alors que va-t-il se passer maintenant? Sans majorité le conseil municipal est ingouvernable.

Jusqu’à ce soir, je pensais qu’il était possible de discuter au titre de nos expériences passées, de nos projets communs.

Votre intervention de début de conseil m’a fait comprendre que c’est totalement utopique. Aucune discussion n’est plus possible avec vous…

Je n’ai menacé personne, jamais. Je regrette seulement que le dialogue ne soit pas possible. Si la seule préoccupation aujourd’hui est le devenir de certains de vos conseillers, il faut trouver une autre solution.

Je crains que vous ne soyez maintenant dans une spirale de la politique de la terre brûlée, demander à vos soutiens leur démission collective, une sorte de suicide politique, façon temple du soleil, pour vous suivre aveuglement et vous fracasser tous sur un mur infranchissable, qui ne vous honorera pas.

Mais ça ne vous arrêtera pas.

Certains vous suivront aveuglément faute de convictions, d’autres peut-être changeront d’avis.

Ceux qui se reconnaîtront dans d’autres valeurs, auront le choix dans le partage, l’écoute et le respect.

Je crains que vous ne vous orientiez de toute façon vers une solution où il n’y aura que des perdants et Louveciennes en premier lieu. Mettre la ville dans un état de totale confusion, de sidération, une campagne violente, le tout sur fond de pandémie!

Est-ce vraiment ce qui est souhaitable?

Il me semble que les Louveciennois aspirent à autre chose, à un rassemblement, à l’oubli des querelles de personnes dont l’origine en réalité a plus de 20 ans, à clore le chapitre des frères ennemis dont vous êtes l’héritier.

Ils aspirent à l’union de toutes les bonnes volontés pour une gouvernance dans le dialogue et l’écoute.


Posts récents

Voir tout