• louveciennesreunie

Conseil Municipal ou Combat Misérable ?

Le maire avait probablement mal vécu les 25 jours d’investigations de la Chambre régionale des comptes, ce qui explique son agressivité et ses diatribes contre la nouvelle majorité. Un peu de retenue aurait été bienvenue….


Le combat a débuté lorsque Murielle BERETTI, se référant à un courrier signé par les 3 groupes d’opposition adressé à Pierre-François VIARD, lui demande une réponse à la question posée. Rappelons que la question concernait la présence incessante de la directrice de la communication, de la culture et des affaires transversales ( ! ) lors des conseils municipaux eux-mêmes interdits au public. Cette présence est non souhaitée par les oppositions, car la personne concernée, madame Estel LEYMARIE, ne sait pas conserver la neutralité exigée des employés municipaux. A plusieurs reprises elle a manifesté par des applaudissements intempestifs son appartenance aux débats .


Le maire explique maladroitement que cette présence se justifie par l’exercice du contrôle et du suivi technique des conseils municipaux ! Il faut donc ajouter au CV de madame LEYMARIE le statut de technicienne de l’audio-visuel. Alors qu’il aurait dû être le garant du respect des règles, le maire n’a pas sanctionné l’employée municipale défaillante. Dont Acte !


Etant devenue la nouvelle majorité du conseil municipal, l’opposition a acquis le pouvoir de demander l’inscription à l’ordre du jour des conseils municipaux de sujets lui semblant importants. A ce titre, l’opposition a demandé l’abrogation de deux délégations pour réduire les prérogatives du maire, la révision du règlement intérieur du conseil municipal et la rectification de la composition des commissions. Le groupe du maire a naturellement voté contre ces demandes. L’opposition, unie, a obtenu la majorité des votes, enregistrant ainsi l’adoption de ces nouvelles directives. Le maire est dessaisi de certaines de ses prérogatives ! Une première à Louveciennes, la confiance a disparu….


Rappelant l’avis rendu ces derniers jours par la Chambre régionale des comptes ( Crc ) concernant le non vote du budget primitif 2021, le maire comme à son habitude a renvoyé la responsabilité du blocage sur les oppositions. Il oublie de mentionner les attendus du rapport de la Crc, demandant outre une réduction justifiée des dépenses d’investissement parfaitement irréalisables, un certain nombre d’autres demandes, dont la réduction par deux des indemnités des élus « dans la mesure où les fonctions de maire, d’adjoint, et de conseiller municipal sont gratuites ». Ceci ressemble à un camouflet infligé au maire, ce qui révèle une attitude peu conciliante de la Crc.

Cette même Crc demande que le compte relatif à la formation des élus soit porté à 10 000 € afin de renforcer les compétences des élus dans leurs fonctions. La Crc aurait-elle identifié la nécessité d’un renforcement des compétences de l’équipe minoritaire du maire ?


Une autre discussion ( pugilat ) s’amorce à propos de la mise en place d’un programme internet pour application mobile avec NEOCITY. Petit rappel : lors du dernier conseil municipal, le projet Louv’Smart avait été rejeté par la majorité après une présentation peu convaincante de Pierre FACON, délégué à la culture et aux nouvelles technologies. L’assemblée avait demandé des compléments d’information avant de se lancer dans la mise en place d’un système complexe et coûteux. Le rejet du conseil municipal a été détourné par la signature de ce contrat annuel avec NEOCITY. Preuve, s’il en était besoin, de constater que les votes du conseil municipal ne sont pas respectés. A quoi servent les conseillers municipaux ? Pour le maire : à rien.


Le sujet « Villevert » apparaît enfin. Nous manifestons notre étonnement d’avoir appris la vente du site par la presse alors que les conseillers municipaux auraient dû être informés en toute priorité. Le maire et l’adjoint à l’Urbanisme étaient forcément informés de ce développement et avaient certainement rencontré les nouveaux propriétaires. Alors pourquoi taire l’information ? Connaissant les aptitudes du maire aux mensonges, qu’a-t-il promis ? Pourquoi tant de secret ?

Une réunion avec les nouveaux acquéreurs « serait » organisée prochainement avec le conseil municipal pour présenter le projet. Où? Quand? Comment? Mystère…


Le conseil municipal du 3 juin n’a pas brillé par sa tenue. Interrompant sans cesse les interventions de l’opposition ("Désolé, je ne sais pas me servir du micro !!" Sic.), le maire, en difficulté sur tous les sujets, se déclare responsable de rien. "L’opposition majoritaire est la grande fautive!"


Aurions-nous dû nous taire ? Cacher aux Louveciennois la situation détestable dans laquelle se trouve la ville ? Aurions-nous dû, comme de bons petits soldats, suivre un leader en pleine déliquescence, sous influence, sans vision ni majorité ?


Mensonges, incompétence, inconstance, inconsistance et amateurisme sont aujourd’hui les mots peu amènes qui qualifient les derniers soutiens du maire.


Posts récents

Voir tout

Information

Retrouvez notre programme issu de l'union de nos trois groupes sur: www.reussirlouveciennesensemble.fr