• louveciennesreunie

Conseil Municipal du 9 mars 2021 sur le débat d'Orientations Budgétaires 2021

Mis à jour : mars 12

Prise en compte de la démission de la Maire adjointe à l'Environnement et à l’Écologie, Martine CONTET, qui entraîne l'arrivée de Frédéric MEULLE de Louveciennes Réunie, comme élu du Conseil Municipal.


Le principal sujet de ce Conseil Municipal était le « Rapport et Débat d'Orientations Budgétaires » consacré au budget 2021 de notre commune ; il a mobilisé la plus grande partie du temps du Conseil :

  • présentation du contexte et des principales orientations

  • perspectives concernant les recettes et les dépenses de fonctionnement (dont les dépenses de personnel)

  • perspectives concernant les recettes et dépenses d'investissement

  • perspectives concernant notre dette

Quelques constats :

  • « capacité d'autofinancement » faible

  • l’État qui, il y a encore quelques années, contribuait à nous financer à hauteur de 1,8 M€, va maintenant, en 2021, au contraire, nous prélever 189K€

Interventions sérieuses, critiques et argumentées de Max BRUNNER (Maire Adjoint aux Finances de juin à octobre 2020) publiées par ailleurs sur notre site, et de Dominique PARISOT

Dans son intervention, Max BRUNNER a mis en évidence les faiblesses du Rapport d’Orientations Budgétaires 2021 dont :

  • Absence de projets structurants et d’ambition pour Louveciennes alors que c’est le premier rapport d’orientations budgétaires de la mandature,

  • Silence sur l’évolution démographique de la commune et surtout sur les retards pris dans la réalisation de la triennale – retard qui présente pour la commune un fort risque d’amende,

  • Critique sur la hausse des dépenses de personnel et surtout sur la création d’un emploi à la direction de la communication et de la culture, qui comporte déjà 7 agents, ce qui est énorme pour une ville de moins de 7500 habitants,

  • Niveau excessif du résultat cumulé à fin décembre 2020, qui s’élève à plus de 6 millions d’euros. Cette trésorerie pléthorique et inutilisée pourrait être affectée notamment au remboursement par anticipation des emprunts.

Échanges nourris concernant :

  • Remboursement ou non de nos emprunts en cours ?

  • Baisse ou non du taux de notre Taxe foncière ?

  • Est-il raisonnable de créer de nouveaux postes, dont à la direction de la communication et de la culture à la mairie (dans le contexte actuel) ?

  • Convient-il ou non d'adhérer à un organisme de conseil en matière d'informatique (issu du Conseil départemental) en vue de participer à un appel à projets concernant notre informatique en milieu scolaire ?


Le point important de ce Conseil est qu'à la suite d'un vote secret, le Rapport d'Orientations Budgétaires présenté par l'équipe de Pierre-François VIARD n'a pas été adopté (14 voix « contre », 14 voix « pour » et une abstention).


Par ailleurs, nous avons appris que :

  • une procédure très ancienne concernant des malfaçons sur la toiture de l'école des Soudanes a débouché, à la fin janvier, sur un refus d'indemnisation (pourtant considérée comme pratiquement acquise) de 800.000 euros

  • une étude concernant un audit technique des bâtiments communaux est en train d'être lancée

  • un « point sur les logements sociaux » est prévu pour le prochain Conseil Municipal

Laurent LESAGE a lancé « un appel à toutes les bonnes volontés » en évoquant un « oui aux alliances ».


On a aimé :

  • la montée en puissance de l'opposition à Pierre-François VIARD, qui à à peine 8 mois de mandature est déjà déjugé par le Conseil Municipal

  • l’intervention de Murielle BERETTI sur l’aveuglement de Pierre-François VIARD face aux critiques des élus

  • la non-approbation du Rapport d’Orientations Budgétaires 2021, qui présentait de grandes insuffisances

On n'a pas aimé :

  • l’agressivité des propos

  • la non-préparation de certains élus dans la présentation des dossiers (informatique, …)

  • aucun éléments concrets sur la réalisation de la triennale

Posts récents

Voir tout