• louveciennesreunie

Conseil Municipal du 9 Février 2021

Mis à jour : avr. 1

Un conseil municipal inutile, mal préparé et mal conduit :


- Baisse du nombre de maires-adjoints qui passe de 8 à 7 sans explication technique.

On peut regretter que le maire n’ait pas cru utile de respecter la parité Homme/Femme :

5 hommes avec le maire pour seulement 3 femmes.


- Nomination de Lyderick Watine comme maire-adjoint en charge des finances .


- Modification du nombre d’élus dans les commissions qui passe de 9 à 11.

Non respect de l’article L2121-22 du CGCT ( code général des collectivités territoriales) qui impose dans les commissions municipales la représentation proportionnelle des listes majorité/oppositions. En augmentant ainsi le nombre de membres dans les commissions sans respecter l’article L2121-22, le maire s’octroie une majorité artificielle.


- Vote de la nouvelle constitution du conseil d’administration du Centre Communal d’Action Sociale: Florence Esnault s’étonne que Boleslas Palewski ne soit pas membre de ce conseil puisqu’il représente le scolaire et le périscolaire.

À noter que l’Action sociale est éclatée sur plusieurs têtes aux dépens de la cohésion du travail et de son efficacité pour les louveciennois...

La majorité du maire se réduit encore. Elle n’est plus que d’une voix (13 contre, 1 blanc, 15 pour).


- Lors du Conseil Municipal du 19 Janvier, la présentation de l’ouverture des crédits des dépenses d’investissement faite par Pascal Hervier, maire adjoint aux finances, comportait une erreur. Pascal Hervier a refusé d'endosser la responsabilité de son erreur, arguant que l’ensemble des membres de la commission était impliquée dans cette erreur. A l’issue du vote il s’est montré une nouvelle fois très agressif, accusant les opposants d’empêcher par leur vote le bon fonctionnement de la commune.

On peut s’étonner de cette attitude anti-démocratique contestant le principe même du vote. Monsieur Stéphane Pihier, membre de la liste d’opposition « Vivre à Louveciennes » ,a fort justement apostrophé Pascal Hervier quant à son attitude injustement agressive et négative.


- Une petite surprise de dernière minute : l’étude des rapports d’activités du SIVOM de Saint Germain en laye et du Syndicat d’Energie des Yvelines a dû être reportée, les conseillers en charge de ces 2 dossiers n’étant manifestement pas informés du travail à fournir…



Parmi les questions diverses :


- Il n’y a plus de chef de la police depuis plusieurs mois, il semble qu’un recrutement soit en cours.


- Au conseil du 19 Janvier, la maire-adjoint à la culture, madame Lafont, avait indiqué que 34% des Louveciennois avaient visionné le spectacle « Le secret de Poussinette ». Question lui est posée sur le mode de calcul de ce chiffre. La réponse, empreinte de difficultés, semble indiquer que le nombre de connexions a été comptabilisé à partir d’adresses IP. La CNIL interdit formellement ce type de contrôle des données personnelles à partir d’adresses IP.

Les élus d’opposition lui rappellent que ce type de faute est gravement sanctionnée et que ce procédé demeure strictement interdit.


- Demande est faite au Maire de modifier la disposition des tables du Conseil Municipal, peu propice à une réelle discussion. Il lui est également demandé d’augmenter le nombre de micros disponibles pour permettre une meilleure fluidité des séances.


- Remarque est faite au maire sur l’absence de communication municipale consistante, quand toutes les autres communes aux alentours publient régulièrement leur bulletin municipal. A cet effet Louveciennes Réunie demande la création d’une commission communication chargée de remédier à cette carence et note avec plaisir une attitude bienveillante du maire à l’égard de cette proposition.


On a aimé :

- l’approbation de notre idée de création d’une commission Communication

- l’annonce de l’achat de micros pour le conseil municipal


On n'a pas aimé :

- l’éclatement du pôle social

- l’opacité du comptage du spectacle « Le secret de Poussinette »